calamart galerie urbaine

Nicolas
Noverraz

Nicolas Noverraz peint à Genève depuis 1996. Il a passablement voyagé pour sa peinture et est présent dans de nombreuses collections privées au Japon, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Suisse.
A l’heure où la consommation et les achats compulsifs envahissent notre quotidien, Nicolas Noverraz a voulu rendre hommage au précurseur de cette idée maîtresse : Andy Warhol.

Afin de rendre ce concept plus contemporain et plus proche de nous, Nicolas Noverraz adapte les thématiques principales de ce génie du Pop Art. A savoir trouver des équivalences graphiques suisse aux produits de consommation américains. Ainsi le Coca devient Sinalco, les boites Campbell’s deviennent du Cenovis, les dollars des francs suisses etc. De plus, le produit de consommation est le sujet de l’œuvre qui devient elle même produit de consommation. Ainsi le visiteur retrouve « l’identité suisse » à travers l’évocation de tous ces produits ayant bercés son quotidien depuis toujours.

Nicolas Noverraz aborde la thématique de la consommation également à travers d'autres techniques. En effet, il s'intéresse à la trace laissée par l'homme sur son environnement, essentiellement urbain. Ce sont ces objets du mobilier urbain « consommés » par l'homme, et sur lesquels il a laissé la trace de son passage, qui l'intéresse tout particulièrement et qu'il traite de façon hyperréaliste.

Il a également développé le concept d'« l'art-pollution » . Un concept qu'il a inventé, et nommé. L’art Pollution consiste à fixer de façon permanente sur la toile, la pollution produite par notre activité humaine, gaz d’échappement , résidus d’huile de moteur de nos véhicules, déchets que nous pouvons laisser sur la chaussée, ainsi que ceux organiques et aléatoires, comme la pluie, les intempéries, et toute avarie dont nous n’avons pas la maîtrise.  Le résultat est surprenant et il faut avouer que cette démarche, d'apparence anodine, pousse à une profonde réflexion. Voici donc relancées les grandes questions écologiques (que rejetons-nous dans la nature ?) et les débats artistiques sur le beau et le laid.

Autre clin d'oeil : un concept de toiles en forme de fûts de pétrole. Les « toiles fûts »  sont toiles objets ou sculptures car elles sont conçues pour être posées à même le sol et non accrochées à un support mural, de manière classique.

A l’image des fûts empilés dans les entrepôts, on peut empiler les toiles fûts.

80 bouteilles de Sinalco 80 bts

Sérigraphie sur toile